LA GOUVERNANCE ECONOMIQUE EN QUESTION

L’OCDE a souligné ce 22 novembre les résultats encourageants du Maroc en termes de gouvernance économique, malgré une "conjoncture régionale et internationale défavorable".

En effet, l'adoption de la Constitution en 2011 consacrant les principes de bonne gouvernance a été suivie de la mise en place d'un nouveau cadre légal et institutionnel, et a permis des "progrès notables" en matière de gouvernance économique.

L'organisation internationale souligne que les stratégies sectorielles mises en place et les réformes majeures initiées ont produit "des résultats encourageants". L'OCDE cite notamment les réformes de la caisse de compensation, du système des retraites, le lancement du processus de la régionalisation avancée et la poursuite de la réforme fiscale.

Toutefois, la structuration de l'économie reste un des défis à relever pour le Maroc s'il veut booster sa croissance. L'OCDE met un accent particulier sur la problématique de l'emploi des jeunes et des femmes ainsi que la promotion d'investissements efficients. Le rapport souligne également la nécessité d'améliorer la qualité de l'éducation et de formation, d'adopter des politiques visant la modernisation du tissu productif en ciblant les TPE et PME, afin notamment de créer plus d'emplois et de renforcer l'accès des habitants des zones marginalisées au marché du travail.

EURODEFI suit de près l’évolution des indicateurs macro-économiques du Maroc ; lesquels connaissent une amélioration constante. Il en résulte un attrait croissant pour les investisseurs étrangers pour lesquels nous apportons un service complet : étude de faisabilité, aide à l’installation, création de la structure juridique, accompagnement au recrutement, tenue de comptabilité et de la paie et le conseil juridique et fiscal.

www.eurodefis.com

 

 

OCDE1

 

Haut