CAPITAL-RISQUE BILAN D’UNE ETAPE

Doté de 45 millions de dirhams, Outlierz Ventures est un fonds d'amorçage dédié aux startups africaines. De quoi mieux positionner le royaume sur la carte continentale.

Fondatrice et Managing Partner d'Outlierz Ventures, Kenza Lahlou participera à la grand-messe de la technologie, la TechCrunch Stratup Battlefield MENA. La dirigeante de ce fonds de capital-risque créé il y a 18 mois en profite pour faire son bilan d'activité. Doté de 45 millions de dirhams, ce fonds d'amorçage est dédié aux startups africaines. Hormis le Maroc, il vise des investissements en Egypte, au Nigeria et en Afrique du Sud. Outlierz dispose de tickets allant de 50.000 à 200.000 dollars.


Actuellement, le Maroc représente environ le tiers des investissements de ce fonds qui cherche à prouver le potentiel de l'Afrique. Pour les investisseurs, il est très important de montrer qu’il y a un vrai retour sur investissement. Au-delà du social, Outlierz apporte une approche entrepreneuriale à l'investissement en capital tout en mettant l'accent sur la viabilité du modèle. Ses secteurs de prédilection sont le cross industry (industrie transversale) mais certains secteurs se distinguent plus que d'autres comme la finatech, l'agritech, le healthtec, les logistics, les BtoB Market Places. Enfin, tout ce qui se rapporte à la nouvelle technologie, l'intelligence artificielle et la blockchain.


Pour la dirigeante d'Outlierz, le capital investissement a du potentiel sur le contient. Mais de là à dire que le marché a gagné la maturité, loin de là. Le Maroc en est encore à ses débuts en matière de capital-risque, mais il est déjà positionné sur la carte africaine.

www.eurodefis.com

CAPITAL RISQUE

Haut